Ici, nous organisions la Primaire de gauche

Malgré notre engagement, la primaire que nous voulions n’aura pas lieu. Jean-Luc Mélenchon et le Parti Socialiste ont réussi pour l’instant leur stratégie de division de la gauche. Après moi, le déluge. On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher.

Nous ne regrettons pas d’avoir essayé, et vous remercions chaleureusement pour votre fidélité. Nous poursuivons notre chemin politique encore plus déterminé-es. Nous nous sommes notamment engagés fortement contre la loi travail, qui a incarné ces derniers mois le rejet des politiques ultra-libérales du gouvernement de Manuel Valls.